2.13. Prévention / sécurité des commerces de l’entité

Quelques conseils pour protéger votre commerce contre le vol

Ouverture et accès au commerce : évitez d’être seul à l’ouverture, soyez attentif aux alentours immédiats avant d’ouvrir votre commerce, vérifiez s’il y a des traces éventuelles d’effraction, limitez le nombre de clés de votre établissement et ne les laissez pas traîner n’importe où, optez pour des clés protégées contre la reproduction. Si vous n’avez pas une vue directe sur la porte d’entrée, un miroir bien placé aidera à avoir un contact visuel immédiat avec la clientèle. Ne laissez jamais votre magasin sans surveillance. Une sonnerie à la porte d’entrée vous avertit immédiatement d’une présence dans le magasin.

Fermeture du commerce : soyez attentif aux alentours immédiats lors de la fermeture de votre commerce, ne laissez plus entrer les clients après l’heure de fermeture et soyez vigilent avec les clients (inconnus) encore présents lors de la fermeture ; n’hésitez pas à les accompagner à la sortie en refermant la porte derrière vous. Vis-à-vis de sujets importuns, refuser l’accès ou prévenez les forces de l’ordre. En partant, assurez-vous de la fermeture de tous les accès et de la mise en service de tout système de sécurité (alarme, vidéo…). Si vous optez pour un rideau de fermeture, privilégiez un rideau métallique à lames pleines.

Éclairage : pendant les périodes d’ouverture, ayez un intérieur bien éclairé. En extérieur, ayez un éclairage suffisant en façade et un étalage conçu de sorte à voir de l’extérieur ce qui se passe à l’intérieur et, à l’inverse, depuis l’intérieur observer l’environnement extérieur du commerce. Avoir un éclairage (moins puissant) la nuit est aussi dissuasif.

Systèmes de paiement et gestion de la caisse : limitez le contenu de la caisse en espèces, déposez le reste de l’argent dans un coffre-fort fixé sur un mur, caché et éloigné du public, optez pour un coffre permettant le réglage d’une temporisation d’ouverture, fermer le tiroir-caisse à clé et ne pas laisser la clé sur la serrure, évitez que le tiroir-caisse soit visible et accessible par des tiers (éloignée de l’entrée), placez un écran antivol, ne donnez jamais d’informations sur le contenu et mesures de sécurité liées à la caisse, ne vous faites pas distraire au moment de rendre la monnaie, vérifiez toujours la validité des billets et évitez d’accepter de grosses coupures, n’effectuez pas les comptes de caisse pendant les heures d’ouverture, n’attendez pas la fermeture pour amener les fonds à la banque (dans la mesure du possible), varier les horaires de dépôt à la banque et n’y allez pas seul. Avant le départ pour le dépôt, notez les n° des grosses coupures. Pour limiter l’argent en caisse, favorisez les paiements électroniques. Refusez les formules de virement.

Mise en valeur des articles : présentez un minimum d’objets de valeur dans l’étalage de votre commerce ; remplacez-les éventuellement par une photo attrayante, une reproduction ou des emballages vides.

Dispositifs et équipements contre le vol : antivols avec encre, câbles alarmes, boutons panique, portiques de détection à l’entrée du magasin, système d’alarme, caméra de surveillance fonctionnant même en cas de coupure du réseau électrique. Ces dispositifs sont à placer hors de portée d’éventuels malfaiteurs et doivent être de qualité, entretenus et agréés. Optez pour des systèmes de fermeture de sécurité (chaînette à la porte, porte à code mécanique). N’hésitez pas à afficher sur la porte d’entrée, les mesures de sécurité adoptées (paiement par cartes, système d’alarme, de vidéo surveillance…). Il convient, toutefois, de respecter une bonne proportion entre les frais engagés pour ce type de moyens et la valeur de ce qu’il y a à protéger.

Gestion de codes : si vous détenez des codes (coffre-fort, alarme, porte à code mécanique…), changez-les régulièrement, cachez-les, mémorisez-les dans la mesure du possible, placez le clavier à un endroit discret. En cas de changement de personnel, modifiez les codes et changez les serrures.

De manière générale, si vous estimez qu’une situation est suspecte, notez le plus d’informations possibles à ce sujet ou contactez directement la Police. Impliquez votre personnel dans l’élaboration d’un plan de sécurité de votre
commerce et évitez d’outrepasser la légalité.
En cas d’agression

Si, malgré vos précautions, vous êtes tout de même victime d’une agression :

  • gardez votre calme,
  • obtempérez aux ordres des agresseurs,
  • observez-les pour donner le maximum de détails par la suite à la Police (description physique, direction de fuite, type de véhicule utilisé…),
  • après le départ des agresseurs : alerter la Police sans attendre, ne touchez à rien et procurez les premiers soins et réconfort aux victimes, essayer de garder les témoins sur place ou notez leur nom, adresse, n° de tél.

 

Entraide entre commerçants

Une bonne entraide entre commerçants permet d’éviter des faits délictueux. Avertissez vos voisons en cas d’agissements suspects ou d’une situation anormale (volet mal fermé, traces d’effraction…), aidez ou faites-vous aidé lors d’une situation anormale ; en cas d’absence prolongée, pensez à prévenir vos voisins proches… Pour ce faire, il est important d’entretenir de bonnes relations entre commerçants, par le biais d’une association de commerçants par exemple.
 

Actions de la Police locale

Présence des inspecteurs de quartier : L’inspecteur de quartier est le premier contact avec la Police. Il a un rôle préventif, reçoit les plaintes et doléances des habitants du quartier, détecte les sources d’insécurité. Il a principalement
une mission de « tranquillité publique ». Pour connaître votre inspecteur de quartier, cliquez sur le lien : http://www.policelocale.be/5318/contact/votre-quartier

 

Présence des gardiens de la Paix (GDP) :

Les gardiens de la Paix n’ont pas de compétence policière. Leur rôle principal est de veiller au respect des dispositions prévues dans le Règlement Général de Police (RGP) dans la commune et de constater toute infraction. Les GDP exercent aussi une surveillance lors d’évènements ou d’activités publiques, informent la population lors de travaux de voirie, signalent des problèmes d’environnement et de voirie, veillent au sentiment de sécurité notamment en sensibilisant le public à la sécurité et à la prévention de la criminalité.
Contact : Tél. : 056/55 00 72 – E-mail : YXBzY29taW5lc3dhcm5ldG9uQGdtYWlsLmNvbQ==

 

Partenariat Local de Prévention (PLP) :

Le principe est simple : au sein d’un quartier déterminé, des citoyens collaborent avec la Police pour échanger des informations préventives ou réactives comme, par exemple, le signalement d’agissements suspects ou d’un risque de méfait. Toute personne membre peut donc signaler, mais aussi être avisée en temps réel d’un risque de vol ou d’escroquerie. L’objectif est d’accroître le sentiment général de sécurité des citoyens. Les commerçants peuvent également participer à ce partenariat ou prendre l’initiative de démarrer un PLP Indépendant (PLP-I). Pour adhérer au PLP, devenir membre ou coordinateur, il y a lieu de compléter le formulaire disponible en ligne : http://www.policelocale.be/5318/a-propos/plp/comment-devenir-membre-dun-plp-a-comines-warneton
ou contacter votre agent de quartier : Tél. : 056/55 00 55 – E-mail : aW5mb0Bwb2xjb20uYmU=

 

Dispositif de vidéosurveillance urbaine :

11 caméras sont réparties à Comines-centre, Warneton et Le Bizet. Placées à des endroits névralgiques où se concentre l’activité humaine, ces caméras filment la voie publique dans le cadre de la protection des personnes et des biens. Elles contribuent, entre autres, à prévenir les vols et agressions, identifier les auteurs de faits délictueux et à constater les infractions au RGP.

  • Pour une assistance policière urgente, appelez le 101
  • Pour une assistance policière non urgente, une demande particulière ou une information susceptible d’intéresser la Police, appelez le 056/55 00 55
  • Pour porter plainte :
    • Soit, au commissariat ou dans une antenne durant les heures d’ouverture,
    • Soit, en ligne via www.police-on-web.be (uniquement pour vol de vélo ou cyclomoteur,
    • vol à l’étalage, vandalisme et graffiti)
    • Soit, en contactant la police pour une intervention sur place (si nécessaire)