Coronavirus : Aides aux entrepreneurs

Crise du Coronavirus
Mesures prises à l’égard des entreprises et des commerces et des indépendants.

La 2e phase de déconfinement sera lancée lundi 18 mai 2020. Le Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents se réunit maintenant régulièrement mais il indique déjà que la prochaine étape de notre déconfinement n’aura pas lieu avant le 8 juin. Vu la multitude des activités à appréhender et leur impact sur les contacts interpersonnels, la phase 3 devra être suivie d’autres phases afin d’inscrire dans le temps la reprise de nos habitudes et de procéder de manière progressive et sécurisée

Pour être informé régulièrement des mises à jour, consulter régulièrement les sources officielles :

Inscrivez-vous sur www.be-alert.be pour être informé des mesures prises à Comines-Warneton. Vous pouvez également suivre la page Facebook de la Ville Villedecomines Warneton ou le site internet
https://www.villedecomines-warneton.be/

· www.info-coronavirus.be/fr : Sur le site fédéral, vous trouverez toutes les questions fréquemment posées à propos du Coronavirus : les questions de santé, les précautions à prendre, les recommandations pour les établissements scolaires, les rassemblements, les événements etc, mais également toutes les informations concernant les activités autorisées ou non.
 

Qu’en est-il ? (mesures en date du 14/05/2020)


Phase 1A – 4mai

Pour les industries et les services B2B
Le télétravail reste la norme. Il sera permis de pallier l’impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d’une série de recommandations sanitaires, dont le port du masque. En ce qui concerne l’organisation du travail, le Groupe des Dix a adopté un guide général de bonnes pratiques qui servira de base à des accords sectoriels ou en entreprise à conclure. Il sera ainsi une référence pour un redémarrage économique progressif dans des conditions saines et sûres pour toutes et tous.
 

Pour les commerces et l’horeca
Les règles ne changent pas, à l’exception des magasins de tissus et des merceries qui pourront rouvrir, au vu du rôle important qu’ils joueront par rapport aux protections couvrant le nez et la bouche.

Les actions de promotions sont à nouveau autorisées.
 

Se couvrir la bouche et le nez
Se couvrir la bouche et le nez fera partie des bonnes pratiques dès que l’on commencera à assouplir les mesures renforcées. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un masque dit « de confort » ou d’une autre protection alternative recouvrant à la fois la bouche et le nez (écharpe, foulard, bandana).

À partir du 4 mai, cette pratique sera fortement recommandée dans l’espace public et dans tout lieu où la distanciation sociale est difficile à mettre en place. Elle sera obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus.

Rappelons que seule, cette pratique n’est pas une protection suffisante : elle doit s’envisager en complément des mesures d’hygiène et de distances de sécurité habituelles.

Dans le monde du travail, l’employeur – qu’il soit privé ou public – devra fournir des moyens de protection aux travailleurs, si cela s’avère nécessaire.

Pour l’usage des transports en commun
Afin d’éviter les effets de foule dans les transports en commun, il est conseillé :

de faire en sorte de se déplacer par ses propres moyens (marche, vélo, voiture, etc.) afin de laisser la priorité aux personnes qui ont le plus besoin des transports en commun ;
d’éviter les heures de pointe, quand c’est possible.
 

Phase 1B – 11 mai

Pour les commerces
Cette phase permet de rouvrir la quasi-totalité des commerces, en même temps, sans discrimination de taille et de secteur, laissant ainsi à chacun les mêmes chances de réussite.

Ne sont toutefois pas encore autorisés à rouvrir dans cette phase : les marchés et les établissements du secteur horeca. Les commerces ambulants individuels alimentaires et non alimentaires pourront être autorisés par les autorités locales, à leur emplacement habituel et moyennant respect de la distanciation sociale.

Cette réouverture s’envisage impérativement sous conditions :

  • 1 seul client par 10m² et ce pendant 30 minutes,
  • Il est fortement recommandé à chaque client de porter un masque. Les distances de sécurité doivent être respectées. La majorité des magasins affichent à l’entrée les règles à respecter, certains commerces exigent le port du masque obligatoire.
  • Les employeurs seront responsables de la santé et de la sécurité de leurs employés, et devront tout faire pour garantir des conditions de travail sûres.
  • Afin d’éviter les effets de foule, chacun devra faire ses courses seul(e). Une exception sera tolérée pour les enfants de moins de 18 ans – qui pourront être accompagnés d’un parent – et les personnes nécessitant de l’aide.
  • Il est par ailleurs recommandé de se rendre dans les commerces situés dans une ville ou une commune proche de son domicile ou de son lieu de travail


Les commerçants trouveront sur notre site un guide destiné à les aider à mettre en place les mesures nécessaires pour la réouverture de leur établissement, ainsi que des supports d’information de leur clientèle.

Pour les professions impliquant des contacts physiques
À l’exception des soins médicaux et paramédicaux, les professions avec contact physique ne sont pas encore autorisées à reprendre leur activité à ce stade. Cela concerne entre autres, les coiffeurs, les salons d’esthétique, les studios de tatouage et de piercing, etc.
 

Phase 2 – 18 mai

Pour les commerces
Les professions impliquant des contacts physiques (comme les coiffeurs, salons d’esthétique, tatoueurs et perceurs, etc.) peuvent reprendre leurs activités sous certaines conditions strictes :

  • le port obligatoire d’une protection couvrant le nez et la bouche,
  • la mise à disposition de produits destinés à l’hygiène des mains
  • le travail exclusivement sur rendez-vous.
     

Les marchés comportant un maximum de 50 échoppes sont également à nouveau autorisés. Des aménagements spécifiques sont à prévoir et des mesures de précaution strictes doivent être respectées pour garantir la sécurité des commerçants et de leurs clients.

Le guide sur la réouverture des commerces de détail publié sur ce site précise les différentes recommandations et obligations applicables à ces activités.

La réouverture des parcs zoologiques est également autorisée, toujours sous certaines conditions dont en particulier la fermeture des points de restauration et l’organisation d’une billetterie exclusivement en ligne ou par téléphone.

Les plaines de jeux et parcs d’attraction restent toujours fermés, comme les commerces du secteur horeca.


Au niveau de la culture

Les musées et les bâtiments historiques peuvent à nouveau être accessibles au public, sous certaines conditions. La billetterie ne pourra se faire que par téléphone ou en ligne.

Rappel des consignes d’hygiène :

  • Lavez-vous régulièrement les mains.
  • Utilisez toujours des mouchoirs en papiers neufs et jetez-les ensuite dans une poubelle fermée.
  • Eternuez ou toussez dans le pli de votre coude.
  • Evitez de donner la main, embrasser ou étreindre lorsque vous saluez quelqu’un.
  • Gardez vos distances (1,5 mètres)
  • Evitez tout contact avec des personnes visiblement malades


www.1890.be : le service régional pour les entrepreneurs

N° d’appel gratuit : 1890

Le 1890 reste le numéro de référence pour les entreprises, commerces, acteurs économiques en général pour toutes questions relatives au Coronavirus.

Afin d’aider les entreprises face aux conséquences que peut avoir le coronavirus sur leur activité économique, le 1890 recense ici l’ensemble des mesures économiques et mécanismes financiers accessibles aux entreprises et indépendants wallons.


Retrouvez l'ensemble des mesures fédérales et régionales sur leur site : « Article : Coronavirus : les mesures prises par les autorités », « Article : FAQ coronavirus (FR) » et « Article : Fonds wallon COVID-19 : indemnités aux entreprises ».
 

Qu’en est-il ?

Vous êtes entrepreneur, sous le statut de personne physique ou personne morale, et la crise du Coronavirus impacte votre activité. Voici les points sur lesquels vous devez vous attarder. ATTENTION ! Il s’agit de traitement au cas par cas, qui peut être différent selon votre statut ou votre situation (temps plein ou complémentaire, nombre de salariés, type d’activité etc…).Plus d’infos sur le site www.1890.be ou www.inasti.be (L'Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI) au 0800/12.018 numéro gratuit ) ou www.finances.belgium.be/fr

  • Dispense, report ou réduction des cotisations sociales ;
  • Prestation financière de droit passerelle exceptionnellement applicable ;
  • Plan de paiement pour la TVA, le précompte immobilier, l’impôt sur les personnes morales ou physiques ;
  • Indemnités compensatoires du gouvernement wallon (pour certains secteurs actuellement – d’autres prérogatives suivront pour les autres secteurs) ;
  • Report d’échéance de prêt hypothécaire ou ligne de crédit de caisse supplémentaire ;
  • Intervention de la Sowalfin et Socamut pour garantir des crédits bancaires et d’investissements ;
  • Gel des taxes en Wallonie ;
  • Indemnités compensatoires de la Région Wallonne ;
  • Service « Entreprise en rebond » : service de soutien aux entreprises pour répondre des difficultés juridiques ou financières ;
  • Employeur : mise en place du chômage temporaire pour force majeure
  • Maladie et incapacité de travail.


Prenez contact avec votre expert-comptable, votre secrétariat social, votre banquier pour mettre en place les mesures qui vous concernent. L’Agence de Développement Local de Comines-Warneton (A.D.L.) se tient également à votre disposition pour répondre à vos questions : YWRsQHZpbGxlZGVjb21pbmVzLXdhcm5ldG9uLmJl ou par téléphone au 056/ 56 04 30 ou 31 (du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30) ou sur Facebook adlcomineswarneton

Vous avez encore des questions ? Une adresse mail a été créée : Y292aWQxOUB2aWxsZWRlY29taW5lcy13YXJuZXRvbi5iZQ==